Eglise de Locmaria

Locmaria : lieu consacré à Marie. La première mention d’une consécration au culte marial se trouve dans une charte qui a été rédigée entre 1022 et 1058; elle évoque une donation faite par l’évêque-comte de Quimper à un monastère dédié à sainte Marie. En 1124, la charte qui fait donation du monastère à l’abbaye Saint-Sulpice, près de Rennes, précise que ce lieu est appelé en breton « Locmaria ».

Deux monuments remarquables, l’église et le prieuré, témoignent de ce culte très ancien.

Église abbatiale, puis priorale à partir de 1124, enfin paroissiale après 1857, c’est le plus vieil édifice de Quimper, qui fut commencé deux siècles environ avant la cathédrale Saint-Corentin, et c’est une des plus anciennes églises de Bretagne. Mille ans ont façonné ce monument, mais le style roman domine largement: il est vrai que l’unité romane actuelle a été renforcée par la « restitution » due à l’architecte Joseph Bigot en 1868-1873.

Quelques statues intéressantes :

• Notre Dame de Locmaria, statue de pierre du XVè siècle, dans l’absidiole Nord. Mutilée en 1793, elle fut grossièrement réparée au début du XIXè siècle, et réinstallée solennelement en 1903.

• Saint Pierre, « vêtu de pape », statue en bois du XVIIè siècle, dans le croisillon Nord du transept

• Sainte Catherine d’Alexandrie, reconnaissable à la roue qui fut l’instrument de son supplice : cette statue de pierre du XVIè siècle, dans le collatéral Sud, provient de l’hôpital Sainte- Catherine, qui se trouvait jadis à l’emplacement de la préfecture actuelle.

– Le chemin de croix en faïence de Quimper, installé en 1860.

– Enfin l’orgue, construit en 1850, restauré et installé en 2007 dans cette église.

 

13, rue du Chanoine Moreau

29000 Quimper

02 98 90 66 74

http://quimper-rive-gauche.cef.fr