PIANO 4 MAINS # E.FICHTER & A.AGUIRRE

13 août à 18h – Théâtre Max Jacob
Libre participation

 

« Emilie Fichter et Andoni Aguirre sont deux jeunes pianistes trentenaires. Ils se sont rencontrés au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto en 2005…Au hasard de la vie, ils se retrouvent en Bretagne dans le même établissement artistique en 2012, et décident de former un duo à quatre mains…Amis de longue date, ils ont déjà de nombreux concerts à leur actif en Bretagne…Ensemble, ils proposent à la fois une lecture technique puissante, précise, et sans concessions, reposant sur une vision claire de l’architecture polyphonique, sans oublier une recherche constante de sonorités orchestrales et de timbres différenciés, de dynamiques patiemment construites, de respirations habitées, et de silences partagés. Une habitude de jeu au long cours, un instinct musical commun, un souffle large et uni qui vous saisit, ce duo est une explosion sidérante de virtuosité et de lyrisme poétique «  © Ouest-France

 


PROGRAMME 4 MAINS – « Slava »

Sergueï Rachmaninov (1873-1943) : Six Duos op. 11
Johannes Brahms (1833-1897) : Danses Hongroises
Bedrich Smetana (1824-1884) : Vltava – Die Moldau

 


 

Emilie FICHTER, piano

Émilie Fichter est une pianiste française née en 1984 (Avignon). Elle débute le piano à l’âge de six ans à l’école municipale de Bédarrides avant d’intégrer le Conservatoire à Rayonnement Régional (C.R.R.) du Grand Avignon dans la classe de Jean-Luc André. Après l’obtention de la médaille d’or du Concours de piano Claude Kahn à Paris et du diplôme d’études musicales (D.E.M.) avec trois médailles d’or à l’unanimité en piano, musique de chambre et formation musicale, elle suit en 2001 le cycle de perfectionnement au C.R.R. de Montpellier dans la classe de Patrick Zygmanowski. En 2003, elle intègre la classe de Bruno Rigutto au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Elle reçoit les conseils de grands maîtres du piano tels que Jacques Rouvier, Claire Désert, Elisabeth Léonskaya, Itamar Golan, Géry Moutier, Claire-Marie Le Guay…Après l’obtention du prix de piano en 2007, elle s’intéresse plus précisément à la musique de chambre dont elle suit les classes de Vladimir Mendelssohn (en sonate avec alto), Claire Désert (en formation deux piano) et François Salque (avec le violoncelliste Guillaume Fichter) au CNSM de Paris.

Émilie Vaute s’est produite dans de nombreux festivals en tant que soliste et chambriste : Salle Gaveau à Paris, festival    « Jeunes talents » à l’Hôtel de Soubise à Paris, Amphithéâtre Richelieu de l’université La Sorbonne, festival international de piano « Ars Terra », festival « Piano en Arvor », « Chopin aux chandelles » (église Saint-Ephrèm, Paris), récital de clôture du festival « Aux tours du piano » à Châteaurenard, « Moments Musicaux » de Carry-le-Rouet, Auditorium de Vaucluse Jean Moulin (scène départementale), « Apér’Musique » à l’Opéra d’Avignon, « Chambre avec vue » à Beg Meil, « Les Préludes de Pont-Aven », en Alsace lors d’une tournée de concerts et actions pédagogiques avec l’Association pour les Jeunes Artistes Musiciens (AJAM), à l’Archipel de Fouesnant …

Parallèlement à son activité de soliste et chambriste, Émilie Vaute a étudié la musicologie pendant deux ans à l’université La Sorbone-Paris IV sous la direction de Jean-Jacques Velly, maître de conférences habilité. Son mémoire intitulé « L’esthétique du plaisir dans les 24 Préludes pour piano de Claude Debussy » lui permet d’obtenir le grade de Master avec la mention très bien. Pianiste aux multiples facettes, Émilie s’épanouit en tant qu’artiste, musicologue et également pédagogue puisqu’elle transmet sa passion dans différents conservatoires depuis 2007.

 

Andoni AGUIRRE, piano

Andoni Aguirre est un pianiste basque de nationalité franco-espagnole né à Bayonne en 1984. Initié à la musique par son père, il commence l’étude du piano à l’âge de six ans au Conservatoire Maurice Ravel Côte Basque. Remarqué par le pianiste et compositeur Thierry Huillet, il se perfectionne par la suite dans sa classe au Conservatoire National de Toulouse pendant trois années. Admis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) à l’unanimité du jury, il intègre la classe du pianiste Bruno Rigutto et poursuit l’étude de son instrument pendant cinq ans. Il reçoit alors les encouragements de Boris Berezovsky, Brigitte Engerer, Bruno Canino, Claire Désert, Ami Flammer, François Salques, Jean-Claude Pennetier, Anne Queffelec. De la musique baroque à la musique contemporaine, en passant par l’écriture, l’analyse, l’accompagnement, la musique de chambre, l’ethnomusicologie ou les instruments anciens, il se forge une solide expérience du métier de musicien et développe sa technique instrumentale. Lauréat de la Fondation Meyer et de la Fondation de France, il reçoit le premier prix de l’Académie de Sonate (Lausanne) placée sour la direction de Bruno Canino et Pierre Amoyal. Lauréat du CNSMDP en 2009, il termine son parcours académique avec la musique de chambre en 2010.

Invité en France et en Europe, il se produit dans de nombreux lieux et festivals : FIPC# Festival International de Piano Classique (Biarritz), Festival Jeunes Talents (Paris), à l’Académie Royale des Beaux-Arts (Barcelone), au Festival des Temps Modernes (Barcelone), à l’Auditorium de Saragosse (Espagne), au Festival Cinécité (Pau), Piano Pyrénées, Espace Croix Baragnon (Toulouse), Festival Musique en Baronnies, Semaines Musicales (Quimper), Cirque Jules Verne (Amiens), Gala du Palais (Biarritz), Journée Française de l’Ambassade de France au Kazakhstan (Almaty), Hivernales du Jazz (Vannes), Lazare Olandini (Ajaccio), Mélomanes Côte Sud (Hossegor), Musique sur Douarnenez, Piano Pulsion (Marseille), Festival Pinces à Linge (Nevers), Archipel de Fouesnant (Finistère), Théâtre de Bligny (Ile de France), mais aussi en Suisse (Genève, Lausanne), Pays-Bas (Rossum, Trossingen) etc.

 L’album « King Of Ragtime » sorti en 2015 salué par Jazz Magazine (n°671), France Musique (Alex Dutilh, OpenJazz), a été nommé Album « Coup de Coeur » par France Musique (Philippe Cassard, Portraits de Famille). Enregistré sur instrument historique (Pleyel 1897) il rend hommage à Scott Joplin, premier compositeur de jazz noir-américain. Paru sous le label musiques du monde Wopela (Paris), il est distribué par Coop Breizh. Musicien au profil kaléidoscopique et doté d’une sensibilité rare, on retrouve Andoni Aguirre à la création de groupes français de musique traditionnelle tels que Odeia, Le Petit Bal de Poche ou encore Klezmer Lokomotiv. Andoni Aguirre est compositeur membre sociétaire de la SACEM. Investi dans les musiques de films, il réalise des bandes originales pour la télévision (France 2, Canal+, Arte), le théâtre ou encore le cirque contemporain. Passionné de cinéma muet, il accompagne des ciné-concerts autour de Buster Keaton & Charlie Chaplin avec des improvisations. Résidant en Bretagne, Andoni Aguirre est professeur de piano, titulaire du Diplôme d’Etat. Spécialisé dans les pédagogies d’éveil – créativité, il enseigne au Conservatoire de l’Archipel de Fouesnant – Les Glénan (Finistère). Il est également président et co-directeur artistique du festival des Semaines Musicales de Quimper. Andoni Aguirre est représenté par la Clique Production (Marseille) et Wopela Production (Paris).

Télécharger le programme