H.DEMARQUETTE – J.F.NEUBURGER – R.DUCROS # Musique de chambre

11 août à 20h30 – Orangerie de Lanniron
Musique de Chambre

 

 

Diaporama

Henri Demarquette, violoncelle

Henri Demarquette, né en 1970, entre à 13 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il étudie avec Philippe Muller et Maurice Gendron. Titulaire d’un Premier Prix à l’unanimité, il travaille également avec Pierre Fournier et Paul Tortelier, puis, avec Janos Starker à Bloomington aux Etats-Unis.

Familier de la scène dès l’âge de 14 ans, il débute à 17 ans par un récital au Théâtre du Châtelet et une émission télévisée enregistrée par France 3 avec la pianiste Hélène Grimaud. Il est aussitôt remarqué par Lord Yehudi Menuhin qui l’invite à jouer sous sa direction le Concerto de Dvořák à Prague et à Paris. Depuis, sa carrière prend un essor international qui le conduit dans de nombreuses capitales accompagné des plus grands orchestres français ou étrangers comme récemment le Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National de France, le London Philharmonic, l’ Orchestre de Chambre de Paris, le Tokyo Symphony, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, l’Orchestre Philharmonique de l’Oural, le Sinfonia Varsovia, la NDR de Hannovre, et en compagnie de ses partenaires pianistes privilégiés Boris Berezovsky, Michel Dalberto, Jean-Bernard Pommier ou Frank Braley. Henri Demarquette joue également en duo avec l’accordéoniste Richard Galliano un programme éclectique s’étendant de Bach à Galliano. Henri Demarquette poursuit également plusieurs projets.
Esprit curieux, Henri Demarquette aborde régulièrement la musique contemporaine, et se plaît à défendre des oeuvres rares. Il travaille en étroite collaboration avec les grands compositeurs actuels et suscite la composition d’ œuvres de Olivier Greif, Pascal Zavaro, Eric Tanguy, Florentine Mulsant ou Alexandre Gasparov. Son interprétation du concerto Tout un monde lointain de Henri Dutilleux à donné lieu à un film documentaire diffusé sur la chaine Mezzo. Il est depuis 2012 invité par Michel Onfray à intervenir dans le cadre de l’Université Populaire de Caen. En compagnie de Jean-Yves Clément, essayiste, poète, musicien, il évoque divers aspects de la musique sous forme de causeries- conférences.

Au cours de la saison 2013-2014, il se produira ainsi, entre autres destinations, en Inde, en Corée, en Belgique, lors de plusieurs tournées en Russie, à Berlin, Jérusalem, à La Cité de la Musique, au Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre du Rond-point, au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, au festival d’Auvers-sur- Oise, à l’Académie Maurice Ravel de Saint-Jean de Luz…et donnera en première audition des œuvres pour violoncelle et chœur d’Eric Tanguy et Philippe Hersant et des concertos de Michel legrand et Richard Galliano.

Cette ouverture d’esprit se reflète dans une discographie éclectique, couronnée de nombreuses distinctions en France et à l’étranger.

Henri Demarquette a reçu de l’académie des Beaux Arts le Prix de la Fondation Simone et Cino del Duca.
Il joue « le Vaslin », violoncelle crée par Stradivarius en 1725, confié par LVMH/Moët Hennessy Louis Vuitton.

 

Jean-Frédéric Neuburger, piano

Né en 1986 à Paris, Jean-Frédéric Neuburger découvre la musique à l’âge de huit ans et reçoit alors une éducation musicale intense et variée, auprès de Claude Maillols (piano), Emile Naoumoff (composition) et Vincent Warnier (orgue). Il intègre en 2000 le Conservatoire National Supérieur de Paris, d’où il ressortira muni de cinq premiers Prix. Durant cette période il participe à de nombreuses académies et reçoit les encouragements de musiciens éminents dont Henri Dutilleux. Il débute à l’age de seize ans une carrière importante d’interprète, caractérisée par la variété extrême de son répertoire, de Bach aux compositeurs du XXIe siècle. Les festivals internationaux les plus prestigieux l’engagent (Verbier, Menton, La Roque d’Anthéron, Saratoga, Lucerne), et il joue entre autres avec le Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de Paris, le NHK Symphony Orchestra, les Bamberger Symphoniker, le New York Philharmonic et le Philadelphia Orchestra sous la direction de chefs distingués comme Osmo Vänskä, Jonathan Nott, Pascal Rophé, Lorin Maazel, Michael Tilson Thomas. En tant que chambriste, il se produit avec les plus brillants musiciens de sa génération, comme David Guerrier, Andrea Hill, le Quatuor Modigliani…
Ses enregistrements ont été salués depuis 2004 par la critique française et internationale. Le « Live at Suntory Hall » paru en 2008, consacré à la Sonate de Liszt, obtint un CHOC du Monde de la Musique.
Ses compositions sont au programme de nombreux festivals français et internationaux. En 2010 est créée la Sinfonia pour deux pianos et percussions au Festival de la Roque d’Anthéron et il obtient le Prix Lili et Nadia Boulanger de l’Académie des Beaux-Arts. En 2011 il est programmé entre autres au Festival des Arcs, à l’Auditorium du Louvre, au Musikverein de Vienne, avec le concours d’interprètes de grand talen tels les violoncellistes François Salque et Tatiana Vassiljeva, ou les percussionistes Daniel Ciampolini et Emmanuel Curt. Il a été nommé par l’European Concert Hall Organisation « Rising Star » pour la saison 2010-2011. Depuis 2009, Jean-Frédéric Neuburger enseigne au Conservatoire de Paris, confirmant par là un intérêt passionné pour la transmission. Au sein de sa Classe d’Accompagnement, il organise différents évènements artistiques : concerts de musique d’ensemble, rencontres avec des compositeurs venus présenter leurs travaux…

 

 

Richard Ducros, saxophone

Né en 1974, Richard Ducros fait ses études au conservatoire de Bordeaux avec J.M. Londeix (Saxophone) et Christian Lauba (Analyse). Dès la fin de ses études, il entreprend une carrière de soliste.  Le compositeur Christian Lauba le choisit pour une série de prestations illustrant ses master-classes et conférences à Chicago, Conservatoire de Paris, Boulogne, Amsterdam, Madrid et Berlin.  La collaboration avec ce compositeur l’emmène à se produire en soliste dans de nombreux lieux de concerts et festivals tels que Royaumont (Paris), Musica (Strasbourg), Valence (Espagne), ainsi que Chicago, Edmonton (Canada), Opéra de Bordeaux, Semaines Musicales de Quimper, Filature de Mulhouse, Venise, Berlin, Cordes sur Ciel , festival d’Estoril (Portugal), 38ème Rugissants (Grenoble), Deauville, avec la « Légende d’André Caplet » et le quatuor Ardeo (concert de Renaud Capuçon), Académie de Monaco… I a également joué en duo avec des musiciens comme Claude Delangle (Milan), Michel Portal (Royaumont), Richard Rimbert (Opéra de Bordeaux), Olivier Sliepen, Marie-Josèphe Jude (Orchestre Poitou-Charentes), Jonas Vitaud, Christia Hudziy, Sophie Teboul, Wenjiao Wang, et participé à des concerts avec Daniel Mesguich (« Cabaret Virtuose »), l’Orchestre de Cannes  et l’Orchestre Colonne.

Il a travaillé avec les compositeurs François Bernard Mâche, Bernard Cavanna (2E2M) ainsi que Philippe Hurel et participé à de nombreuses créations comme à Royaumont en collaboration avec les percussionnistes de Strasbourg ou au Grand Théâtre de Bordeaux avec le Quatuor de l’ONBA. Richard Ducros joue aussi le répertoire classique du saxophone (Debussy, Caplet, Hindemith, Glazounov…) ainsi que le répertoire virtuose des années trente de Rudy Wiedoeft.

En 2005, il joue la rhapsodie de Debussy avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, et en Mai 2008, il crée le triple concerto (New-York Concerto) de Christian Lauba avec Jonas Vitaud au piano, Henri Demarquette au violoncelle et l’Orchestre Symphonique de Mulhouse dirigé par Daniel Klajner.

En mai 2009, il interprète le concerto de Glazounov sous la direction de John Neschling avec l’Orchestre de Mulhouse. Dans le CD monographique de Christian Lauba paru chez Universal, il interprète quatre de ses œuvres : Balafon, Jungle, Tadj et Stan. Il vient de terminer le sujet du prochain opéra de Christian Lauba, « La lettre des Sables », d’après le roman « The Time Machine » de HG Wells, livret de Daniel Mesguich.

 

Télécharger le programme