© 2019 par OSCAC - Office Sud Cornouaille d'Animation Culturelle
OSCAC - BP 91513 - 29105 QUIMPER CEDEX
07 81 71 00 08

Théâtre Max Jacob
LUNDI 12 AOÛT • 19h

"El Paseo"


Mauricio DIAZ-ALVAREZ, guitare
"El paseo"

Guitariste espagnol d’origine mexicaine vivant en France, Mauricio DIAZ ALVAREZ a étudié au Conservatoire Royal Supérieur de Musique de Madrid sous la direction du compositeur et guitariste Gabriel Estarellas. Depuis le début de sa carrière, il a été invité à donner des master classes dans de nombreuses institutions réputées comme le conservatoire de Moscou (Russie), l’université de Guadalajara (Mexique), le conservatoire de musique de Rabat (Maroc), l’université de musique de Castilla la mancha (Espagne), l’institut Cervantès de Beyrouth (Liban). Il a donné de nombreux récitals à travers le monde  et a participé à de grands festivals internationaux. De grands compositeurs (Estarellas, Morales Caso, Maldonado, Coinel, Bonilla, Millan…) lui ont fait confiance pour interpréter en première mondiale leurs œuvres. Il a enregistré trois disques : « Hommage à Marcel Proust » de guitare contemporaine 2009, et avec l’orchestre philharmonique de Quéretaro les « Concierto de Aranjuez » de Joaquin Rodrigo 2010 et « Concierto del sur » de M.M. Ponce 2010.

Titulaire du Certificat d’Aptitude Mauricio Diaz Alvarez est professeur de guitare classique au conservatoire de Vannes.

PROGRAMME
 

Trois études de virtuosité • Gabriel Estarellas (1952)

Hommage à J. Malats • Mauricio Díaz Álvarez (1973)

Souvenirs de la Alhambra • Francisco Tárrega (1852-1909)

Invocación y Danza (Hommage a Manuel de Falla) • J.Rodrigo (1901-1999) 

Trois valses Vénézuéliennes • Antonio Lauro (1917-1986)

Son del Barrio  • Eduardo Matín (1942)

Felicidade • V. de Maraes (1913-1980)  & Antônio C. Jobim (1927-1994)

arrg. Pour guitare Roland Dyens

Hermanas CARONNI
NOUVEL ALBUM 2019
"Santa plastica"

Album Santa Plástica est paru le 1er mars 2019 avec la participation de Erik Truffaz, Piers Faccini, Minino Garay, Diana Baroni, Paul Mindy, Moussa Koïta. On retrouve la sensualité des musiques d'Argentine mêlées au souffle du jazz et du classique. Excellentes musiciennes et chanteuses tout aussi talentueuses, Las Hermanas Caronni aiment prendre la tangente dans des musiques célébrant leurs origines argentines pour mieux les ornementer. Sur leur nouvel album Santa Plástica, elles ont invité le trompettiste jazz Erik Truffaz et la voix envoûtante de Piers Faccini. Des horizons nouveaux, qui s'entrechoquent à des bribes de musiques de Ravel, Mozart, Bach ou Piazzolla, pour composer ce qu'elles aiment appeler malicieusement un "classidoscope". Qu'il soit question de sujets d'actualité, de deuil ou d'amours perdues, les soeurs Caronni n'ont pas leur pareil pour transmettre avec lumière des émotions pures, invitant à l'évasion sereine.

 

"Ce nouvel album est une sorte de "classidoscope", à partir des bribes des musiques de Ravel, Mozart, Bach ou Piazzolla, nous avons écrit onze pièces instrumentales et chansons originales qui parlent de sujets qui nous révoltent : la pollution de l'air et de la mer, les grandes surfaces commerciales qui mangent les petites... Mais aussi du deuil de notre mère, des amours perdues... Nous nous amusons avec espièglerie de la musique fellinienne de Nino Rota ou de l'ambiance du centre social de Bègles nommé L'Estey, joyeux et vivifiant comme un petit ruisseau..." Gianna et Laura Caronni

Elles sont argentines, mais avant tout musiciennes, nées le même jour à 10 minutes d'intervalle, Laura et Gianna Caronni ont posé leurs valises en Europe vers la fin des années 90, pour poursuivre leurs études musicales entamées sur les bords du fleuve Paraná, dans leur ville natale de Rosario en Argentine. Les deux sœurs ont fait partie de l'Orchestre Académique du théâtre Colon de Buenos Aires, ainsi que différentes formations allant de la musique de la Renaissance au répertoire contemporain, en passant par les musiques classique et traditionnelle. Elles ont réalisé des centaines des concerts dès l’âge 12 ans dans les principales salles de concert d'Argentine, puis elles gagnent des concours nationaux prestigieux (Fondation Antorchas et Fondo national de las Artes) grâce auxquels elles continuent leur formation en France, au Conservatoire de Région de Lyon. Puis, elles travaillent séparément à la composition dans la création des différents spectacles de danse, conte et théâtre. C’est en 2006, encouragées par leur compatriote Juan Carlos Cáceres, qu’elles commencent à travailler et interpréter leurs propres compositions. Leur premier album "Baguala de la siesta", a été publié en 2011 ("LA découverte de la saison" selon Didier Varrod sur France Inter), suivi par "Vuela" en 2013 et "Navega Mundos" en 2015.

Théâtre Max Jacob
LUNDI 12 AOÛT • 20h45
"Santa Plastica"

Coproduction APREMJAZZ