© 2019 par OSCAC - Office Sud Cornouaille d'Animation Culturelle
OSCAC - BP 91513 - 29105 QUIMPER CEDEX
07 81 71 00 08

Cathédrale Saint-Corentin
MARDI 13 AOÛT • 20h30

"Le Quattro Stagioni"

Camerata VENEZIA & Kristi GJEZI (violon)
"Le Quattro Stagioni"

LA CAMERATA VENEZIA

Violon solo & direction, Kristi Gjezi

Violon 1, Nicolas Miller

Violon 2, Agnès Viton

Alto, Clémence Guillot

Violoncelle, Jérémy Genet

Contrebasse, Esther Brayer

Clavecin, Baptiste Guittet

PROGRAMME

Antonio VIVALDI (1678-1741)

"Le Quattro Stagioni"
 

Les Quatre Saisons (dont le titre original italien est « Le quattro stagioni ») est le nom donné aux quatre concertos pour violon, composés par Antonio Vivaldi (1678-1741), Opus 8, no 1-4, qui ouvrent le recueil Il cimento dell'armonia e dell'invenzione — « La confrontation entre l'harmonie et l'invention ». L'opus 8 de Vivaldi a été édité en 1725 à Amsterdam par Michel Le Cène, mais il est admis que la composition de ces quatre concertos est antérieure de plusieurs années. L'œuvre connut un grand succès dans toute l'Europe notamment à Londres et à Paris où les concertos furent interprétés au début de l’année 1728 au Concert Spirituel.

Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)

"Divertimento K.136"

Le Divertimento K.136 est une œuvre pour cordes composée pendant le premier trimestre de l'année 1772. Le genre du Divertimento n'étant pas clairement défini, cette partition peut s'interpréter aussi bien pour quatuor à cordes que pour orchestre. Elle fait partie d'un ensemble de trois Divertissements : le Divertimento K.136, K.137 et K.138, toutes écrites durant ce premier trimestre 1772.

Les circonstances de composition ne nous sont pas connues. Tout ce que nous savons, c'est qu'elle fut probablement mise en œuvre durant le second voyage de Mozart en Italie et écrite entre janvier et mars 1772. Mozart est gravement malade à cette période et compose peu. Peut-être a-t-il couché sur le papier, lors de son retour à Salzbourg, uniquement les œuvres élaborées lors de ce voyage italien. Mozart est connu pour avoir composé plusieurs Divertimenti prenant parfois la forme de petites symphonies. C'est le cas pour les "Symphonies de Salzbourg" K.136-137-138. Pourtant, sur la partition originale, nous avons bien des pupitres de quatuors à cordes, mais qui semblent être renforcés a plusieurs endroits. Il semble donc que Mozart ait inscrit ces œuvres dans une perspective plus orchestrale que chambriste malgré la formation originelle du quatuor à cordes. En tout cas, il s'agit de quatuors et/ou de symphonies purement pour cordes, sans intervention d'instruments à vents.

 

Carl Philipp Emmanuel BACH (1714-1788)
Symphonie No.4 en la majeur • Wq.182 H660

 

Carl Philipp Emanuel Bach, né à Weimar, alors dans le duché de Saxe-Weimar, le 8 mars 1714 et mort à Hambourg le 14 décembre 1788, est un musiciencompositeur et musicologue allemand, membre de l'École de Berlin. C'est le deuxième fils survivant de Jean-Sébastien Bach et de sa première femme Maria Barbara Bach. Pendant près de trente ans, il est claveciniste à la cour de Frédéric le Grand. Puis il occupe le poste de Director Musices à Hambourg. Il est célèbre parmi ses contemporains pour sa musique, et aussi reconnu, par HaydnMozart ou par Beethoven, notamment pour son traité théorique « Essai sur la véritable manière de jouer les instruments à clavier ». Il est surnommé le « Bach de Berlin » ou le « Bach de Hambourg ». Voici curieusement un genre que Carl Philipp Emanuel n'a cultivé qu'avec parcimonie : dix-huit symphonies au total, dont huit composées au cours de ses années berlinoises, et dix écrites à Hambourg. Mais gardons-nous d'y voir un manque d'intérêt, car cette maigre production comporte quelques-unes de ses partitions majeures.

BIOGRAPHIE
Kristi GJEZI

Né en 1990 à Tirana (Albanie) Kristi Gjezi commence le violon avec son père Piro Gjezi. Il se produit à l'âge de neuf ans en jouant le troisième concerto de Saint Saens. Après des études au Conservatoire Régional de Bordeaux, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) à l’âge de treize ans. En 2005, Kristi Gjezi remporte le premier prix au concours international de violon d’Avignon (Ginette Neveu) - France. Lauréat des concours Pablo de Sarasate (Espagne), Tibor Varga (Suisse), il obtient un deuxième prix au cinquième Concours International de violon David Oistrakh à Moscou. Habitué des festivals et scènes classiques en France (Orangerie de Bagatelle, Festival Musical d’Automne des Jeunes Interprètes, Petit Palais, Cité de La Musique, Archives Nationales), il se produit également en Europe en musique de chambre et en soliste avec l'Orchestre Pasdeloup, l'Opéra de Marseille, l'Orchestre Symphonique de Navarre, l'Orchestre Philharmonique de Pleven, Orchestre National du Capitole de Toulouse, le Moscow State Orchestre. En tant que premier violon solo il a été à la tête de l'Orchestre de la Suisse Romande, de l'Opéra de Marseille, de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Il est actuellement premier violon solo de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse sous la direction de Tughan Sokhiev.